Le jambon cuit

Jambon Cuit LPF

Quelques tranches de plaisir

On l’appelle plus communément jambon blanc. Aliment de base de la cuisine française, il est le plus souvent présenté en fines tranches, se marie à tous les accompagnements (comme le fameux jambon coquillettes qui revient fort dans les cuisines de nos restaurateurs !) et joue toujours la star de nos sandwichs. Selon le code des usages de la charcuterie française, le jambon cuit ne peut être élaboré qu’à partir de la cuisse du porc.

Il est d’abord salé par saumurage puis cuit de différentes façons : dans un bouillon, à la vapeur, au torchon, braisé.... Il peut être préparé avec ou sans son os.

Son goût délicat, sa finesse, et son moelleux incomparable font le régal des petits comme des plus grands.

Mmmh, c’est bon... à savoir

Edité pour la première fois en 1968, le code des usages de la charcuterie régit les usages de toute une profession. Il définit aujourd’hui plus de 450 spécialités charcutières françaises et permet d’assurer la pérennité de tout un savoir-faire. Ses règles strictes s’appliquent bien entendu au jambon cuit. Il indique par exemple que le jambon cuit peut être commercialisé avec ou sans couenne. Dans le premier cas, celle-ci ne doit pas dépasser 4 millimètres en moyenne ! Vraiment strict !

À voir aussi :