Choisir, associer, et conserver le porc

Choisir, associer, et conserver la viande et les produits de charcuteries

Viande fraîche, ou produits de charcuterie, le porc fait partie de vos produits préférés ! Mais savez-vous comment le choisir ? Quelles sont les astuces pour le conserver au mieux ? Découvrez nos conseils pour le choisir, le conserver et le cuisiner...

Savoir choisir sa viande de porc

La qualité se reconnaît à sa chair couleur rose pâle, et à sa texture assez ferme, fine et élastique, sans excès d'humidité. Fiez-vous également à une graisse bien blanche et sachez qu'une viande « persillée », parsemée de fines infiltrations graisseuses, tiendra mieux à la cuisson.

Conserver

Conservation au réfrigérateur

La viande de porc se conserve très bien dans son papier d'emballage, dans du papier aluminium ou dans du film plastique alimentaire. Vous pouvez également conserver la viande crue dans une marinade ou badigeonnée d'huile d'olive dans la partie la plus froide de votre réfrigérateur. Dans tous les cas, elle devra être consommée dans les premiers jours suivant l'achat, mais attention, 24h seulement pour les produits tripiers. Veillez également à nettoyer et entretenir régulièrement votre réfrigérateur pour garantir une meilleur conservation de vos aliments.

Les principes de conservation des produits de charcuterie sont relativement simples. Comme pour tous les produits frais, il suffit d’un peu de bon sens ! Les charcuteries doivent être conservées au réfrigérateur (entre 0 et + 4°C). Les salaisons peuvent être maintenues en dehors du réfrigérateur, toutefois à une température fraîche et dans un endroit sec et aéré. Pour connaître la date limite de consommation (DLC) des produits de charcuterie emballés non ouverts, il suffit de se référer à la date indiquée sur l’emballage. Les produits de charcuterie achetés à la coupe ou, dont l’emballage a été ouvert, doivent être consommés rapidement dans les 2 à 5 jours, selon les produits.

Conservation au congélateur

Vous pouvez sans hésiter congeler les morceaux de porc, pour en avoir toujours à disposition (- 18°C)
Par contre, certaines pièces comme le filet mignon, acheté frais, ne doivent pas être conservées au congélateur trop longtemps, trois à quatre semaines maximum. Demandez conseil à votre boucher-charcutier.
D'une façon générale, il est important d'éviter de rompre la chaîne du froid, de bien respecter les dates limites de consommation et enfin de suivre les règles élémentaires d'hygiène.

Associer la viande de porc et les produits de charcuterie

La viande de porc et les charcuteries peuvent s’associer de bien nombreuses manières. Quelque soit votre niveau, vos goûts ou votre inspiration, vous trouverez toujours des associations simples et originales capables de vous surprendre.

Par exemple la variété des recettes chinoises utilisant le porc est innombrable, rivalisant d’originalité et de raffinement. On citera entre autres délices, le porc sauté aux lamelles de gingembre ou aux cacahuètes, les côtes de porc à l’aigre-doux, la viande à la vapeur, mais encore les ragoûts à toutes les sauces.

La cuisine mexicaine elle, décline le porc à toutes les sauces. Les « carnitas » en sont l’illustration la plus simple avec ses petits dés de viande pris dans l’épaule ou le travers et cuits au four jusqu’à ce qu’ils soient pratiquement caramélisés. On les sert alors avec la fameuse salsa verde ou du guacamole.

D’autres marieront concision et rapidité comme Alexandre Dumas le proposait dans une recette de filet mignon détaillé « en forme d’escalope » puis « pané » avant de les faire sauter au beurre.

Les grillades s’avèrent également d’un grand secours pour les gastronomes débutants. Ainsi, il suffit de badigeonner des côtelettes d’huile d’olive, et de les assaisonner avant de les faire griller sur une plaque en fonte pour se régaler à peu de frais.

Mais le porc sait s’inviter également dans vos salades fraîcheurs qui feront alors office de plat unique en été.  Une palette de porc coupée en morceaux et revenue dans un peu d’huile d’olive, puis mélangée et assaisonnée dans un saladier avec quelques herbes, des pêches jaunes et pommes de terre coupées en rondelle, saura ravir le palais de petits et grands. 

Enfin la viande de porc se prête à toutes les facéties et affectionne les alliances les plus insolites comme avec les fruits et les agrumes. Personne n’ignore que le boudin s’associe volontiers à quelques quartiers de pommes rissolés dans du beurre. Mais essayez également le mariage avec des citrons jaune et vert, orange et orange sanguine, voilà de quoi se divertir un petit peu.